Tech

Comment bien choisir son écran photo ou vidéo ?

Un bon écran photo est indispensable pour effectuer de la retouche photo ou du montage vidéo mais fait l’objet de nombreux fantasmes ! Or même si la marque Eizo évoque une espèce de Graal, tout le monde doit-il mettre de telles sommes dans son écran ? Quelles sont les différences réelles entre les écrans, cote à cote et pas celles que l’on suppose parce que c’est plus cher ? Donc voici mes conseils pour bien choisir le votre.

Quelques remarques liminaires.

Les grandes questions qui passe à l’esprit sont :

 Existe-t-il un écran idéal pour nous photographes ou vidéastes ? Par idéal j’entends l’écran que tout photographe ou vidéaste devrait posséder…
Quelles sont les différences réelles entre les écrans ?

Nous sommes tous différents, avec des priorités différentes, des approches différentes, des chemins différents et « accessoirement » des budgets différents ! Nous en sommes tous à des stades de notre « maturité photographique » différents et je ne vois donc pas comment il pourrait y avoir un écran idéal pour satisfaire tous ces critères et qui imposerait que tout le monde devrait acheter l’écran le plus cher. Existe-t-il le tableau de maître « idéal », le musicien idéal, un appareil photo idéal ? Non, et cela semble une évidence o tous. Et bien, en photo ou en vidéo, cet écran idéal serait censé exister !

A lire >>> Régler l’autofocus de son appareil photo numérique

Cherchez votre écran phto idéal à vous, selon vos critères et votre budget… Celui avec lequel vous serez bien jour après jour. Dit autrement, celui qui vous fera accepter ses (petits) défauts si vous n’achetez pas le plus cher, celui « qu’il faut » acheter !

Quels sont donc vos besoins ? Imprimez-vous souvent vos photos ou travaillez-vous pour Internet ? Faites-vous du montage pour Youtube ou pour l’industrie cinématographique ? Quel est votre budget maxi ? Voilà les vraies questions. Quels sont vos clients ? Quels types de retouches effectuez-vous ? Imprimez-vous sur papiers mat ou brillant ? Travaillez-vous des photos très saturées ou pas ? Des vidéos aux couleurs saturées ou pas ? Est-ce « l’objet » écran est important pour vous car vous l’aurez devant vous toute la journée ? Est-ce que l’homogénéité de l’écran est farouchement importante pour vous ou pas ? Et tant d’autres.

Il est tellement tentant de penser qu’il existe ce fameux écran photo surtout si on regarde du côté des Eizo ColorEdge ou des NEC Spectraview. Et je serais tenté de dire que bien sûr que se sont de magnifiques écrans, même parfaits même. Mais je sais aussi que les différences avec des écrans moins chers sont également surjouées sur un plan marketing.

Quel écran photo pour quelle utilisation ?

Il y a autant de photographes, de graphistes, de monteurs vidéos que de niveaux d’exigences différents. Un retoucheur professionnel n’a pas le même niveau d’exigence ou de besoins qu’un photographe débutant qui essaye de faire les choses correctement et accessoirement. Et contrairement à une vieille croyance, plus cher ne veut pas nécessairement dire meilleur mais uniquement mieux garanti dans certains cas.

1 – Vous êtes un photographe pro de studio, un monteur vidéo professionnel, un imprimeur ou un retoucheur professionnel…

Vos besoins sont ceux de vos clients. Là, il n’y a pas à tourner autour du pot : vous devez acheter un écran très haut de gamme EIZO, à large gamut, certifié aux différentes normes ISO du moment . Vous devez offrir à vos clients des garanties d’affichage s’ils vous demandent de travailler des couleurs précises, Pantone par exemple, dans des espaces couleurs particuliers (photo ou vidéo), quelque soit le support d’impression final. Vous auriez fait un aussi bon travail avec des écrans un peu moins chers mais sans cette garantie. Ces écrans offrent également une très grande facilité de calibrage et atteindre une température de couleur à 5000K sans que l’écran devienne jaune est un jeu d’enfant ! Vous allez vous offrir la crème de la crème et donc vous régalez.

2 – Pour les photographes et vidéastes professionnels ou amateurs exigeants.

Sincèrement je pense pas que vous auvez vraiment besoin de toutes les surveillances et autres garanties qu’offrent les ColorEdge.Un  Eizo CS2420 ou son grand frère en 27 » , l’Eizo CS2730 offrent déjà des couleurs parfaites, dans l’espace couleur Adobe RVB ou DCI-P3. A ceci ajouter une excellente sonde i1Display Pro ou Spyder5Elite et vous serez comblés, je vous assure.

3 – Pour les photographes ou vidéastes amateurs.

Vous pouvez bien évidemment jeter un coup d’œil du côté de la catégorie ci-dessus et vous offrir un génial Eizo CS2420. Cela dit vous trouverez de jolies références sensiblement moins chères chez Dell ou Eizo et vous n’avez peut-être pas besoin d’un écran à l’homogénéité parfaite ni d’un affichage Adobe RVB / DCI-P3. Dans de très nombreux cas, le sRVB peut largement vous suffire.

4 – Pour les photographes débutants.

Tant que vous n’aurez pas mis cote à cote un des meilleurs écrans dit « entrée de gamme » mais très bon pour son prix et un écran dit « Art graphique », vous sous-estimerez l’un et fantasmerez l’autre. J’ai la chance d’aimer faire des comparaisons dans le monde réel et je possède ce type d’écrans : deux écrans Asus VC239H (que je vais remplacer par des Dell P2419H que je conseille pour les débutants.

Calibrez votre écran avec la meilleure sonde actuelle : l‘i1 Display Pro !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer